Michel Mahé

Un photographe à Madagascar

Home / Les Combats de coq [28]

(Une tradition ancestrale à Madagascar, le combat de coqs.) Ramené par les merinas de Malaisie et par les commerçants arabes, les combats de coqs sont une tradition culturelle de la grande ile. Tous les weekends des combats de coqs sont organisés sur toute l’ile. Ce dimanche-là, Dans un petit quartier reculé deToamasina, l’animation et l’effervescence sont à leur comble, un grand cercle rassemble deux cent à trois cents personnes surexcitées, pariant sur des coqs des dizaines de milliers d’ariary, parfois l’équivalent de 2 à 3 mois de salaires. Les mises se font toujours en espèces. Dans une rue adjacente, des éleveurs échauffent leurs coqs en les aspergeant d’eau. Dorlotés comme de véritables champions, les combats n’en sont pas moins violents et les vainqueurs sont désignés quand l’adversaire perd un œil, ou s’il est trop affaibli par ses blessures. Les coqs se combattent avec leurs ergots naturels. Sur le terrain, seul l’arbitre et les deux jockeys sont autorisés à prendre place. La durée d’un combat varie de 3 minà 2heures, si aucun coq n’est battu, le match est nul Le coq est considéré battu si : -le coq s’enfuit. –le jockey reçoit plus de 2 avertissements. – le coq perd ses 2 yeux. – le coq ne se relève plus au bout de sa 3eme chute. Ambiance ancestrale garantie…